MAROC: CHUTE DE LA CONSOMMATION D’HUILE D’OLIVE

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par conséquent, une chute de la consommation, d’ordinaire importante.

La situation est de plus en plus préoccupante dans le secteur, rapporte le journal Les Inspirations Eco, qui a effectué une immersion sur le marché de l’huile d’olive dans la région Fès-Meknès.

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse

D’après la publication, les unités de trituration sont en sous-activité, en raison de la baisse de production.

En témoigne, les chiffres livrés par les professionnels. « Cette année, la production ne dépasse pas 30% sur les terrains non irrigués et 70% sur les terrains irrigués.

De plus, on trouve que la production en termes de litres par quintal enregistre aussi une diminution, avec un rendement qui varie de 12 à 17 litres par quintal, contre 18 à 27 litres une année auparavant », ont-ils souligné.

Conséquence, « plusieurs unités de trituration dans la commune d’Ain Bida (route Sefrou), sont en sous-activité, au moment où certains propriétaires ont décidé de suspendre leur activité pour cette année », indique la même source.

withered ground

Ces différents indicateurs sont à l’origine de la flambée du produit final destiné à la consommation, explique le quotidien.

En effet, le prix de l’huile d’olive dépasse actuellement les 80 dirhams le litre à la source, soit une augmentation de 78% par rapport à l’année dernière et de 100% par rapport à celui de 2019.

Ce prix peut atteindre 100 dirhams chez les intermédiaires, précise-t-on.

Source : Le petit journal Marocain

Considérée comme l’une des grandes bases oléicoles du pays, la Région Béni Mellal-Khénifra constate une baisse drastique de sa production d’olives, au titre de la campagne 2021-2022.

D’après les données de la direction régionale de l’Agriculture, cette production a chuté de 40%, sous le coup de la raréfaction des pluies et des importantes baisses dans les retenues des principaux barrages de la région.

Notons que la production régionale enregistre une moyenne de 215.000 tonnes lors d’une campagne agricole normale.

Aujourd’hui, les prix des olives à Béni Mellal-Khénifra, qui assure presque 20% de la production nationale, varient entre 11 et 12 DH le Kg, celui de l’huile d’olive est à 80 DH le litre. D’après les professionnels, ce seuil de 80 DH est appelé à grimper davantage dans les mois qui viennent.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *