Comment distinguer le VRAI du FAUX miel ?

Comment bien choisir son miel ? Jamy est allé chez la Famille Mary pour vous dévoiler les clés pour reconnaître le vrai miel et profiter pleinement du fameux nectar précieux !

Pour bénéficier de tous les bienfaits du miel, il est important de le consommer cru, c’est à dire brut, naturel. Ce dernier est en effet extrait à froid et n’a jamais été chauffé, il garde donc toutes ses propriétés nutritionnelles et curatives. Pour distinguer le vrai miel du faux, plusieurs indices peuvent vous y aider.

Le miel est-il rapidement absorbé ?

Le vrai miel se dépose au fond de la tasse et a tendance à faire des grumeaux. Il faut bien le remuer pour le mélanger avec le liquide, même chaud. Le miel transformé, frelaté a un degré d’humidité plus élevé et se dissout très facilement dans le liquide. De même, le miel naturel déposé sur une tranche de pain n’est pas absorbé, alors que le faux miel imprègne rapidement le pain.

Le miel naturel contient-il des impuretés ?

Un miel naturel va toujours comporter quelques impuretés (particules de pollenpropolis, cire…). La couleur peut varier d’un pot à l’autre en fonction de la saison ou la météo, même pour un miel de même origine. Le miel à base de sirop de sucre présente, lui, une texture parfaitement lisse et homogène qui reste stable au fil du temps.

La cristallisation : miel cristallisé et miel cru

Cela peut prendre plus ou moins de temps en fonction des fleurs dont il provient mais le miel cru finira toujours par cristalliser au bout de six mois à un an, de manière homogène et compacte.

Le faux miel, quant à lui, ne cristallisera pas du tout ou uniquement par endroit. Vous êtes alors à l’abri du faux miel si vous consommez du miel cristallisé.

La densité

Lorsque le miel vient d’être récolté, il est très liquide. Cependant, il se densifie rapidement, ce qui le rend particulièrement difficile à transvaser d’un pot à un autre.

Quant au faux miel, il reste très liquide, même au bout de plusieurs mois.

Si le miel tombe dans le fond du verre et qu’il ne se mélange qu’après avoir bien remué, il s’agit bien de vrai miel. S’il se dissout rapidement, ce n’est pas du miel.

La réaction au chauffage

Si vous le faites chauffer, le miel naturel va rapidement caraméliser. Le faux miel, par contre, va d’abord se transformer en mousse puis en caramel. Il se peut aussi qu’il ne se transforme pas du tout.

L’odeur et le goût

Le vrai miel a une odeur discrète de fleurs et son goût se dissipe au bout de quelques minutes en bouche. Le faux miel, lui, n’a pas une odeur aussi subtile et son goût persiste assez longtemps en bouche, en raison de la présence de sucres et d’arômes ajoutés.


Source de la video : Jamy Épicurieux

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *