QUELS SONT LES CRITÈRES DE QUALITÉ D’UN MIEL?

Précisons pour commencer qu’il existe une définition officielle du miel, fixée par décret:

«Le miel est la substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis mellifera à partir du nectar de plantes ou des sécrétions provenant de parties vivantes des plantes ou des excrétions laissées sur celles-ci par des insectes suceurs, qu’elles butinent, transforment, en les combinant avec des matières spécifiques propres, déposent, déshydratent, entreposent et laissent mûrir dans les rayons de la ruche.

À l’exception du miel filtré, aucun pollen ni autre constituant propre au miel ne doit être retiré, sauf si cela est inévitable lors de l’élimination de matières organiques et inorganiques étrangères.»

Voir l’article quel est la composition du miel ?

QUE DIT LA LÉGISLATION FRANÇAISE SUR CES CRITÈRES DE QUALITÉ?

Ainsi, selon cette définition française, le miel est un produit naturel qui ne peut contenir ni colorant, ni conservateur, ni additif d’aucune sorte. Aucun ajout ni retrait n’est toléré pour le miel non filtré. L’indication «miel» et le(s) pays de récolte figurent obligatoirement sur l’étiquette et peuvent être complétés par l’origine florale ou végétale, l’origine régionale, nationale, territoriale ou topographique (et des «critères spécifiques de qualité»)⁹. En tant que produit vivant, le miel évolue naturellement avec le temps. Un certain nombre de paramètres faciles à analyser permettent de contrôler cette évolution. L’apiculteur devra tout mettre en œuvre pour que le taux d’humidité ne dépasse pas 18% afin d’éviter toute fermentation. Il devra aussi être attentif à la température (l’apiculteur chauffe parfois le miel au moment de l’extraction et de la mise en pot), car le miel contient des enzymes qui y sont sensibles et font continuellement évoluer le miel. Il est très facile de mesurer leur activité et une baisse sera le signe d’un chauffage excessif du miel.

ruche et materiels apicole du rucher Le Hangar 212
Butineuse recueillent la précieuse substance sucrée.

LE MIEL SE BONIFIE T’IL AVEC L’ÂGE?

Contrairement au vin, le miel ne se bonifie pas avec l’âge. Avec le temps, il a tendance à se dégrader. Il est possible de mesurer cette dégradation en évaluant la quantité de fructose qui s’est transformée [au fil des mois, le fructose se transforme en hydroxyméthylfurfural (ou HMF)]. Cette dégradation du fructose dépend de la teneur initiale en fructose du miel, de son taux d’humidité, de son acidité, mais aussi de la température et du rayonnement UV auxquels il a été exposé pendant sa fabrication, son conditionnement et son stockage. On considère qu’après 2 ans, une teneur en HMF est normale et naturelle si elle est comprise entre 5 et 15 mg/kg pour un miel de nectar et entre 5 et 25 mg/kg pour un miel de miellat.

Alors, laissez-vous guider par votre bon sens!

mise en fu du miel apres extraction pour maturation

Si certaines analyses permettent de détecter aisément la présence de polluants (pesticides, métaux lourds) et d’antibiotiques, d’autres, plus coûteuses mais de plus en plus performantes, permettent de révéler aussi les fraudes¹³⁻¹⁴ (ajout de sirop de sucre ou mélange avec des miels dégradés).

Alors, laissez-vous guider par votre bon sens! Procurez-vous votre miel chez un apiculteur local, en mesure de vous donner toutes les informations souhaitées sur le produit qu’il vend et de vous présenter un bulletin d’analyse qui vous rassure.

OÙ, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS CONSERVER LE MIEL?

  • Dans un endroit ni trop humide ni trop chaud
  • Dans un pot muni d’un couvercle hermétique (le fructose ayant la caractéristique d’absorber l’eau, il pourra se produire une fermentation reconnaissable par la présence de bulles d’air)
  • À l’abri de la lumière (au besoin dans un pot en verre opaque ou traité anti-UV)¹²


9. www.Legifrance.gouv.fr. Décret N°2003-587 du 30 juin 2003, pris pour application de l’article L-214-1 du code de la consommation concernant le miel.

12. METRAL O. Le Miel dans votre pharmacie. Baroch. 2014, p. 40-43. 13. WANG S, GUO Q, ET AL. Detection of honey adulteration with starch syrup by high performance liquid chromatography. Food Chem. 2015, 1;172: 669-74

13. WANG S, GUO Q, ET AL. Detection of honey adulteration with starch syrup by high performance liquid chromatography. Food Chem. 2015, 1;172: 669-74

14. RAVOET J, REYBROECK W, DE GRAAF DC. Pesticides for apicultural and/or agricultural application found in Belgian honeybee wax combs. Bull Environ Contam Toxicol. 2015 94(5): 543-8.

Source : Nature & Vitamines P.24-26
SOIGNEZ-VOUS AVEC LES PRODUITS DE LA RUCHE
– CARDINAULT. N –

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *