Tous les miels sont riches en bienfaits, à tous les niveaux. Personne n’osera dire le contraire. Aliment prisé du Prophète ﷺ, ce dernier en a fortement recommandé la consommation. De nombreuses narrations nous rapportent les vertus du miel pour la santé. À juste titre, le miel est « une guérison pour les gens[1] » nous dit Allah dans le Coran. Cependant, tous les miels ne se valent pas, selon l’effet recherché. On conseillera le miel blanc du Kirghizistan pour celui qui a des problèmes digestifs. Le miel de manuka pour les apprentis chimistes et le miel de lavande pour les gourmets. Et qu’en est-il du miel d’eucalyptus dont la réputation n’est plus à faire ? Le miel d’eucalyptus est celui qu’il vous faut si vous recherchez…

1. Un miel qui a du caractère

Sans surprise, le miel d’eucalyptus est issu du pollen de fleurs d’eucalyptus. C’est un miel mono-floral qui se reconnaît autant à sa couleur ambrée que sa saveur singulière. Dès l’ouverture d’un pot de miel d’eucalyptus, une odeur mentholée et boisée s’en échappe. Ces effluves sucrées se retrouvent évidemment aussi dans son goût. Ce dernier est un parfait mélange entre le caramel et la menthe. Il n’existe pas d’autre aliment ayant un goût équivalent, tant il n’est pas courant. Encore moins d’autres miels qui sont le plus souvent seulement doux et sucrés. C’est en ce sens que ce miel deucalyptus est connu pour avoir du caractère. Or, en plus de ces arômes puissants, il a une texture crémeuse. Cela le rend particulièrement agréable à tartiner. Ce miel se retrouve donc à la table du petit déjeuner pour accompagner du fromage blanc ou des tartines beurrées. Il est aussi idéal pour sucrer les boissons chaudes, tel que le thé. On trouve en effet difficilement mieux pour agrémenter un thé à la menthe. Il entre également dans la composition de nombreux desserts, des pays du bassin méditerranéen où il est cultivé. Le miel d’eucalyptus est notamment un ingrédient apprécié des pâtisseries orientales. Il apporte une note florale qui équilibre ces pâtisseries où le miel peut être très présent. Néanmoins, le miel d’eucalyptus se déguste avant tout à la cuillère, directement au pot. Il fait parti de ces miels qui se suffisent à eux-même, les gourmets vous le diront.

2. Un miel pour affronter l’hiver

Si vous croyez que le miel d’eucalyptus ne se consomme que pour son goût singulier, détrompez-vous. Avant d’occuper les pages des livres de recette, il occupait déjà celles des livres de médecine naturelle. Traditionnellement, le miel d’eucalyptus est réputé être un remède d’hiver, malgré qu’il provienne de pays ensoleillé. Originaire de Nouvelle-Zélande et d’Australie, il est en effet principalement cultivé en Grèce, en Italie, en Espagne, au Portugal, au Maroc, et en Algérie. Dans la plupart de ces pays, l’eucalyptus fleurit en automne. Le miel qui en est issu atterrit donc dans les pots durant l’hiver. Or, comme Allah a crée toutes choses de la meilleure des manières, ce miel protège justement des virus et des bactéries de l’hiver. Les recherches scientifiques ont démontré que le miel d’eucalyptus renforce le système immunitaire et préserve du froid. Ce miel apporte à l’organisme une quantité notable de vitamines A, C, D et B6. Il faut noter qu’en hiver, on se retrouve souvent en carence de vitamines par manque de soleil notamment. C’est aussi une source en minéraux et oligo-éléments où le corps puise son énergie, à savoir le fer, le sodium, le phosphore et le potassium. Il favorise aussi l’assimilation du calcium et du magnésium. Le miel d’eucalyptus augmente donc le niveau d’énergie et réduit la sensation de fatigue. Ce miel dispose également de qualités antibactériennes. Ainsi, la consommation de miel d’eucalyptus joue un rôle préventif et curatif durant la période hivernale. De toutes les maladies qu’apportent l’hiver, les plus caractéristiques sont les rhumes et les grippes. Il se trouve que c’est précisément contre ces maladies que le miel d’eucalyptus est redoutable.

3. Un miel qui calme les infections respiratoires

Il n’y a pas de saison pour les rhumes et les grippes. D’autant plus à notre époque où l’on dit volontiers qu’il n’y a plus de saisons, elles sont toutes propices aux rhumes et aux grippes. Ces deux maladies se manifestent par une inflammation des voies respiratoires. Les symptômes du rhume sont le nez qui coule et qui se bouche ainsi que le mal de gorge. Ceux de la grippe sont les éternuements, une toux, des courbatures et des maux de tête. Le miel d’eucalyptus permet de traiter en particulier la toux. N’oublions pas que tous les miels ont des vertus adoucissantes pour une toux grasse ou sèche. Or parmi les miels, le miel d’eucalyptus se distingue en particulier par ses propriétés antitussives. En effet, l’eucalyptus est une plante qui soigne le mal de gorge. Sa capacité à calmer une toux et des irritations est décuplée avec l’eucalyptus. Mais ses vertus ne s’arrêtent pas là. Le miel d’eucalyptus dégage de manière générale les voies respiratoires. Il traite donc notamment la sinusite, la bronchite, la pharyngite, ainsi que l’asthme. Le naturopathe Stéphane Tétart déclare qu’« en cas de toux grasse, le miel d’eucalyptus va favoriser l’élimination des mucosités. » Consommé régulièrement, il prévient aussi les rhumes et les bronchites grâce à ses propriétés antibactériennes des molécules d’eucalyptol. Alors certes, l’utilisation du miel pour soigner une toux est un remède de grand-mère qui n’a rien de nouveau. Néanmoins, on omet un peut trop de préciser que dans le domaine, le miel d’eucalyptus est une référence. D’autant plus que ce miel soigne les infections des voies respiratoires au sens large et pas que.

4. Un miel qui soigne

On retrouve dans le miel d’eucalyptus les bienfaits qui existent dans le miel de manière habituelle. Il a donc, en plus des propriétés adoucissantes, des propriétés antioxydantes, cicatrisantes et antibactériennes. Le miel d’eucalyptus fait parti des miels qui soulage les troubles digestifs comme les ballonnements, les indigestions ou les nausées. Les bonnes bactéries de ce miel améliorent le transit intestinal et réduisent l’inflammation de l’estomac. Il peut être utilisé pour l’hydratation et le traitement de la peau et des cheveux. De même, le miel d’eucalyptus a une action antiseptique et anti-inflammatoire pour l’ensemble du corps. Cependant, le miel d’eucalyptus bénéficie également en plus des vertus qu’il doit à la plante dont il est fabriqué. Il faut donc noter que l’eucalyptus est une plante qui traite les troubles urinaires et respiratoires. À l’époque, elle est surnommée par les Aborigènes, l’arbre à la fièvre. L’Organisation mondiale de la Santé reconnaît que traditionnellement que l’eucalyptus était utilisé pour traiter la fièvre et les maux de tête. L’eucalyptus apaise les rhumatismes lorsqu’il est appliqué en huile essentielle et améliore l’hygiène buccale. L’eucalyptus se retrouve dans la composition de dentifrice et de bain de bouche. Ainsi, ces propriétés ont été transmises au miel d’eucalyptus. Il soigne les infections des voies urinaires, comme la néphrite, la cystite ou les calculs rénaux.

Le miel atténue également les maux de tête. Il soulage les bouffées de chaleur et les palpitations liées à la ménopause. Mais le miel d’eucalyptus est recommandé en priorité pour soigner les troubles pulmonaires.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas deux miels comme le miel d’eucalyptus tant ce miel est singulier. Bien sûr, la qualité du miel dépend du sol et de la variété d’eucalyptus. Il ne vous reste donc plus qu’à choisir avec soin votre miel d’eucalyptus !

Sources :

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=eucalyptus_ps


[1] Coran, s. 17 An-Nahl, v. 69.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *