Angine, grippe, rhinite, otite, sinusite etc… sont autant de pathologies qui ont en commun l’infection de la sphère ORL : nez, gorge, sinus, oreilles.

En France, les infections ORL sont les principaux motifs de consultation chez les pédiatres et médecins généralistes.

Ces infections ORL sont donc très fréquentes et le plus souvent bénignes, avec une probabilité de guérison spontanée supérieure à 80 %.

L’origine de ces infections est le plus souvent virale. C’est le cas de la rhinopharyngite, ainsi que de 70 % des angines et 40 % des otites. Les antibiotiques ne sont donc d’aucune utilité dans ce cas (faut-il encore le rappeler !).

Les principaux virus impliqués appartiennent à la famille des rhinovirus, coronavirus, adénovirus, virus influenza, alors que les infections d’origine bactérienne sont causées principalement par des streptocoques, Haemophilus influenzae, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa.

Angine, grippe, rhinite, otite, sinusite etc… sont autant de pathologies qui ont en commun l’infection de la sphère ORL : nez, gorge, sinus, oreilles.

En France, les infections ORL sont les principaux motifs de consultation chez les pédiatres et médecins généralistes.

Ces infections ORL sont donc très fréquentes et le plus souvent bénignes, avec une probabilité de guérison spontanée supérieure à 80 %.

L’origine de ces infections est le plus souvent virale. C’est le cas de la rhinopharyngite, ainsi que de 70 % des angines et 40 % des otites. Les antibiotiques ne sont donc d’aucune utilité dans ce cas (faut-il encore le rappeler !).

Les principaux virus impliqués appartiennent à la famille des rhinovirus, coronavirus, adénovirus, virus influenza, alors que les infections d’origine bactérienne sont causées principalement par des streptocoques, Haemophilus influenzae, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa.

propolis brut produit de la ruche et miel

CONSEILS D’APITHÉRAPIE

Les produits de la ruche à privilégier en première intention sont la propolis et le miel.

Ceci ne signifie pas qu’un antibiotique est inutile, mais il ne devrait être prescrit qu’une fois que l’origine bactérienne de l’infection a été avérée.

ANTIBIOTIQUES ET PROPOLIS

Les quelques études menées sur le sujet montrent qu’il n’y a aucune interférence entre la prise d’antibiotiques et la propolis

Au contraire, cette dernière améliorerait l’efficacité du traitement.

miel et propolis produits de la ruche

La propolis est considérée comme « l’antibiotique naturel » par excellence puisqu’elle présente des propriétés antivirales et anti-microbiennes à large spectre.
Son action sera plus efficace si elle est prise en prévention. Toutefois, elle réduit aussi significativement la durée des épisodes infectieux en curatif.

En préventif : 2 à 3 gélules de propolis par jour, au moment des repas (1 par repas), pendant 20 jours (aux changements de saison et en cas de risque d’exposition accrue).

En curatif : 3 à 6 gélules par jour (1 à 2 par repas) pendant 5 jours (au-delà, consulter son médecin).

 

les bienfaits de la propolis et ses contre indications

GRIPPE, ANGINE, LARYNGITE, RHINOPHARYNGITE, BRONCHITE

Pour une action directe sur l’agent infectieux et le tissu colonisé par le germe, compléter la prise de gélules de propolis (qui renforce tout le système immunitaire) par de la propolis sous forme de pastilles ou gommes à sucer, de sirop ou de teinture mère.

Pour soulager la gorge, voire les bronches en cas de toux associée, prendre également du miel et/ou certaines huiles essentielles, par exemple l’association miel d’eucalyptus avec 0,5 % d’huile essentielle de cyprès vert.

Gélules de propolis : 3 à 6 gélules par jour (1 à 2 par repas) pendant 5 jours (au-delà, consulter son médecin).

Pastilles à la propolis : jusqu’à 6 par jour ou sirop à la propolis : 1 c. à c. matin, midi et soir ou teinture mère de propolis : 1 ml (20 gouttes) à prendre matin, midi et soir.

Attention, la teinture mère contient de l’alcool. Elle ne convient pas aux enfants.

Si la personne tousse, prendre au moment de la quinte :

1 c. à c. de sirop à la propolis ou 1 c. à c. de miel avec une goutte d’HE.

Source : Nature & Vitamines P.136-137
SOIGNEZ-VOUS AVEC LES PRODUITS DE LA RUCHE
– CARDINAULT.N –

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *